L’audit d’usine, comment ça marche ?

audit d'usine

L’audit d’usine est une enquête visant à vérifier la qualité de production de cette dernière. Elle consiste à faire contrôler et valider par des experts la capacité d’une usine à produire les articles promis dans les délais impartis. Un audit n’est pas fait dans le but de sanctionner une usine, mais plutôt d’aider à améliorer ses capacités. L’objectif est principalement de détecter les forces et les faiblesses de l’usine pour ensuite les corriger. Cette vérification comporte généralement trois parties.

Audit interne, évaluation logistique, sociale et environnementale

Cette première partie de l’audit tend à analyser les différentes facettes internes. Elle commence par une analyse de du potentiel de fabrication. Cette première étape cherche d’abord à évaluer la logistique de production. C’est-à-dire la potentialité de production de l’usine. Ensuite, on peut en déduire la capacité de l’usine à produire conformément aux demandes. La deuxième étape de l’audit interne est la vérification de la qualité du système de gestion. Elle a pour but d’améliorer les performances générales de l’usine. Elle permet de dégager les points forts et les faiblesses de l’entreprise. Lors de ces premières étapes, l’auditeur joue un rôle d’ingénieur qualité. Il cherche surtout à dégager les points positifs et négatifs de la production. Ensuite, les étapes suivantes de l’audit interne consistent à effectuer une analyse de la conformité sociale et l’impact environnemental. Il faut donc déterminer si les pratiques internes à l’usine sont conformes à certaines normes externes telles que le droit du travail à titre d’exemple. Et l’analyse de l’impact environnemental a pour but de servir la protection de l’écosystème. Elle est faite dans une perspective écologique. La première partie de l’audit, se concentre davantage dans la gestion de la logistique. Par ailleurs, la seconde partie s’intéresse aux aspects externes tels que la gestion de la chaîne logistique.

Audit externe, surveillance de la supply chain

Cette seconde partie de l’audit tend principalement à évaluer les fournisseurs. Les experts se consacrent à l’analyse de la supply chain ou chaîne logistique. Il ne faut pas confondre cela avec la logistique. Ici, on parle de l’ensemble formé par plusieurs entreprises en vue d’assurer les achats, les relations avec les fournisseurs et la gestion de stock. L’audit externe permet d’effectuer plusieurs vérifications au niveau des maillons de cette chaîne. Tout d’abord, il assure la gestion de la chaîne de logistique. Elle aide au contrôle de l’acheminement des produits depuis les fournisseurs jusqu’au client. Ensuite, l’audit externe permet de vous assurer que votre chaîne d’approvisionnement tourne dans le respect des valeurs normatives de votre entreprise. Un audit externe bien exécuté aura un impact très positif sur les résultats d’une usine. Il permet notamment d’effectuer la gestion de la chaîne logistique de manière correcte.

L’audit tierce partie, pour une analyse plus objective

L’audit de certification est réalisé par une partie tierce. C’est-à-dire qu’il est réalisé par une organisation d’audit externe indépendante de l’usine. Ces intervenants peuvent être une personne qui n’est pas impliquée dans la situation de l’usine comme une relation client-fournisseur par exemple. Cette indépendance de l’auditeur est cruciale, car cette enquête doit être complètement impartiale. Cette impartialité a pour but de garantir l’absence de tout conflit d’intérêts. Un audit tierce partie peut être engagé pour différentes raisons. Il peut être effectué pour s’assurer de la conformité des fournisseurs à certaines normes ou encore pour certifier que les produits sont conformes aux normes CE ou UL. Le respect de ces normes est indispensable pour les usines exportatrices de produits à l’échelle internationale. Aussi, un audit tierce est aussi engagé à cause du devoir de certification. En effet, le système de management de qualité doit être conforme à certaines normes. Dans ce sens, l’audit est effectué par un organisme bien spécifique.

Comprendre le modèle de management de Paul Morlet
Qu’est-ce qu’un Logiciel de Gestion Commerciale ?